Accueil // À propos de... // L'entretien d'évaluation

L'entretien d'évaluation

L’entretien d’évaluation constitue à la fois un puissant levier de l’implication des agents et un outil précieux de la gestion des compétences.

Un outil au service du management : conditions de réussite…

L’entretien d’évaluation, temps fort du dialogue entre encadrement et agents, doit toujours viser à accroître la visibilité de ces derniers en leur permettant de :
  • situer leur action dans le cadre des orientations de la collectivité ainsi que des projets portés par leur service,
  • faire un point sur leur poste ainsi que sur leurs propres compétences,
  • constater leurs réalisations depuis l’évaluation précédente (objectifs non atteints, atteints ou dépassés),
  • définir de nouveaux objectifs et/ou des axes de progrès pour l’année à venir.

Le manager, en rappelant à cette occasion les attentes de la collectivité, contribue à inscrire le travail de chacun dans un cadre global d’actions ainsi que dans une dynamique plus individuelle de progression,facteurs importants de mobilisation.
La maîtrise de l’entretien d’évaluation fait donc partie intégrante des savoir-faire nécessaires à l’exercice de la fonction hiérarchique, composée à la fois de pilotage, d’organisation du travail et d’animation.

Et du côté de la gestion des compétences ?

En matière de gestion des compétences, l‘entretien d’évaluation permet d’identifier les compétences à développer pour asseoir le cœur de métier et envisager dans un second temps d’éventuels modules de perfectionnement. A cet effet, l’entretien doit se construire autour de deux questionnements essentiels :

1. les conditions d’exercice du poste sont-elles favorables à l’expression des compétences requises ?
Les attendus sont-ils suffisamment clairs ? Le poste a-t-il évolué ? Ce que fait l’agent est-il redondant avec ce que font d’autres personnes de l’équipe ? Bénéficie-t-il des moyens suffisants pour mettre en œuvre les compétences requises ? Se sent-il suffisamment reconnu et en confiance ?...
        2.  l’agent met-il en œuvre les compétences nécessaires à la tenue du poste ?
        Attention, dans le cas contraire, l’agent peut : soit les détenir mais ne pas les mobiliser, soit ne pas les détenir.

        Le besoin de formation, à la différence de la demande de formation, naît toujours de l’écart entre les compétences requises et les compétences réellement détenues par un agent.

        LBI Conseil vous aide à définir le processus d’évaluation et les outils supports ajustés à votre contexte ainsi qu’aux objectifs recherchés et assure la formation de l'encadrement à la maîtrise de l'entretien.

        Références